Julia Roberts et Charlize Theron dans Mirror, mirror et Snow white and the huntsman : deux méchantes reines en concurrence, sous l’influence de l’héroïne de Walt Disney

Arnaud Duprat de Montero

Resumen


En 2012, Hollywood a proposé deux nouvelles versions de Blanche Neige – Mirror, Mirror de Tarsem Singh et Snow White and the Huntsman de Rupert Sanders. Si de nombreuses adaptations de ce conte ont été tournées, la référence reste la version animée de Disney (1937). Concurrence oblige, les films de Singh et Sanders doivent se démarquer l’un de l’autre en devant gérer la même difficulté : créer la surprise par rapport aux attentes fondées sur le souvenir du film de Disney. Ce point commun explique que, malgré leurs différences, les deux films offrent le rôle de la reine à leurs stars, Julia Roberts et Charlize Theron. Le lien entre l’œuvre de référence et ces nouvelles versions s’établit grâce à ce personnage qui, chez Disney, est le moins « cartoonesque » et révèle la dualité qui caractérise la création du héros d’animation, dans la mesure où sa représentation est déterminée par le jeu vocal de Lucille La Verne. Cette dualité se retrouve dans les interprétations de Roberts et Theron qui évoluent entre le cartoon et le « réalisme ». L’incarnation de la reine par les deux stars nous démontre combien la frontière entre personnages animés et personnages « réels » est poreuse.


Referencias


Allan, R & Sibley, B. (1999). Walt Disney and Europe: European Influences on the Animated Feature Films of Walt Disney. London: John Libbey Cinema and Animation.

Bettelheim, B. (1976). Psychanalyse des contes de fées. Paris: Robert Laffont.

Derisson, K. (2014). Blanche Neige et les sept nains, la création du chef-d’œuvre de Walt Disney. Paris: L’Harmattan.

Finch, C. (1999). L'art de Walt Disney, de Mickey à Mulan. Paris: Editions de la Martinière.

Gaudreault, A & Marion, P. (2013). La fin du cinéma ?. Paris: Armand Colin.

Grimm, J & W. (2012). Blanche Neige et autres contes des frères Grimm. Paris: Pocket.

Holliss, R & Sibley, B. (1987). Snow White and the Seven Dwarfs & the making of the Classic Film. New York: Simon &Schuster.

Johnston, O & Thomas, F. (1995). Les méchants chez Walt Disney. Paris: Dreamland.

Kaufman, J-B. (2012). The fairest One of All. San Francisco: The Walt Disney Family Foundation Press.

Massuet, J-B. (2014). L’impact de la Performance Capture sur les théories du cinéma d’animation. Écranosphère, n°1.

Renaut, C. (1997). De Blanche Neige à Hercule, 28 longs métrages d'animation des studios Disney. Paris: Dreamland.

Smoodin, E. (2012). Snow White and the Seven Dwarfs. London: Palgrave macmillan, BFI.


Palabras clave


Imagen real; cine de animación; adaptación; Star Studies; J. Roberts; C. Theron; Live Action; Animated Films; Adaptation; Prise de vue réelle; cinéma d’animation; adaptation

Texto completo:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.24310/Fotocinema.2018.v0i16.4088

DOI (PDF): http://dx.doi.org/10.24310/Fotocinema.2018.v0i16.4088.g3799

DOI (HTML): http://dx.doi.org/10.24310/Fotocinema.2018.v0i16.4088.g3800

Métricas de artículo

Visitas Citas ( veces) Discutido ( veces) Guardado ( veces)
Lecturas del abstract: 15
Descargas del pdf: 16
- Crossref:
- Scopus:
- Wos:
- Twitter:
- Facebook:
- Reddit:
- ScienceSeeker:
- Research Blogging:
- Mendeley:
- CiteUlike:

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.


  

 

Servicio de Publicaciones y Divulgación
Vicerrectorado de Investigación y Transparencia
Universidad de Málaga
Bulevar Louis Pasteur, 30.
Campus de Teatinos.
CP: 29010. Malaga.

http://www.uma.es/servicio-publicaciones-y-divulgacion-cientifica

Atención al público:
Lunes a viernes de 9:00 a 14:00 horas.